Ca se passe dans les petits corps!

Notre corps est un instrument important: c’est grâce à lui que nous pouvons sentir comment nous allons vraiment! Et… malgré cela… nous apprenons à nos enfants à résoudre leurs ressentis avec leur tête! Ouf! Malgré cela, il est possible de rétablir le contact entre ses émotions et son ventre!
Selon le Dr Judith Deckers-Kocken, tout se loge au sein de notre ventre : nos ressentis, nos émotions, la créativité, la joie, la frustration et la colère,… : en effet, inconsciemment il y a une multitude d’éléments que nous retenons en nous. Et ce sont même ces “maux de ventre” de nos enfants, incurables, qui amènent de l’isolement et de l’absentéisme dans le milieu scolaire.

Alors, que peut-on faire?

être plutôt que de faire :

Avant de chercher des réponses en consultant les autres, cherchons simplement en soi! Par exemple, être simplement tolérant/gentil avec soi-même, accepter qui l’on est, avec toutes nos imperfections! Il s’agit là d’un art de vivre de manière complète plutôt que basé sur un/des manques.
NB: en se faisant trop de soucis, nous inculquons à nos enfants cette habitude néfaste… alors qu’il serait si bon de leur apprendre à surtout se faire confiance et n’avoir aucun intérêt quant aux pensées des autres.

– être soi-même :

Etant donné que c’est à partir du moment où nous savons “qui nous sommes” que nous pouvons prendre soin de nous, il faut rapidement qu’un enfant puisse faire confiance en ses ressentis, à son corps. Passer du statut de victime de soi à observateur de soi permet de s’épanouir en réalisant ce qui nous rend joyeux, ce qui nous fait éprouver du plaisir, en réalisant des activités qui nous donne de l’énergie.

Il est important d’apprendre à nos enfants à s’aimer tels qu’ils sont, à ressentir des émotions profondes vis à vis d’eux-mêmes.

– bien dormir :

Une petite séance de méditation et de visualisation avant le coucher?
Pourquoi pas! mais… on ne se sent pas tous capable de cela dans un premier temps. Alors, je vous propose de vous baser sur des méditations guidées – des histoires pleines d’intelligence et de sagesse. L’objectif est de permettre à nos enfants de développer leur confiance en eux et leur imagination… quoi de mieux que ce terreaux pour s’endormir sereinement.
Voici un extrait d’un super livre “Calme et attentif comme une grenouille” des Editions des Arènes à essayer dès ce soir avec votre enfant?


laisser aller :

Parlons de selles! Et oui, comme on l’a dit en haut, tout se passe dans le ventre! De tradition, nous avons coutume d’être actif lorsque nous allons à selles (pousser, respirer! bref!) et pourtant, il faut justement se détendre et laisser aller ce dont notre corps doit se débarrasser!
De manière générale : Si les selles de votre enfant sont liquides et abondantes, il est donc dans un processus de rejet de “trop” en une seule fois. Il se peut alors qu’il ait peur de quelques chose (examens, excursion,…).A contrario, si les selles de votre enfant sont difficiles à obtenir, il est fort probable qu’il ait du mal à lâcher prise! Apprendre à se détendre peut, dans ce cas, s’avérer très utile.

– savoir faire respecter ses limites :

Il est important d’apprendre à l’enfant qu’il peut dire non!
Nous avons déjà tous lu d’énormes débats sur l’obligation de la “bise à tonton” à Noël ou de forcer nos enfants à réaliser des activités pour lesquelles ils ont une répulsion… Nous ne rentrerons pas ici dans ce débat. Cependant, il est important d’avoir en tête qu’un enfant qui ose poser un “non” face à un événement auquel on le contraint est un enfant qui s’écoute, prend soin de ses ressentis et de son corps! Chouette finalement le non?! Non?
Oser dire non, c’est prendre soin de soi.

s’ennuyer : c’est cool!

Qu’est ce qu’il est bon de s’ennuyer! Votre enfant s’en plaint? Félicitez-le et surtout pensez à l’encourager à continuer!
Aujourd’hui, nous ne laissons plus le temps à nos enfants s’ennuyer! Lorsqu’on entrevoit une possibilité d’ennui ou le début d’une plainte, nous lui proposons des activités “pour boucher” cet ennui afin de le satisfaire… pour quelques minutes… et il reviendra vers vous pour trouver autre chose… Donc! laisser l’ennui s’installer car c’est ainsi que va naître la créativité qui s’enrichit du calme et de l’ennui!

respirer:

Respirer, c’est vital, c’est notre souffle! Faire prendre conscience de la respiration à son enfant lui montre le pouvoir qu’il a sur son corps et son esprit. Concrètement? Nous respirons (majoritairement) via la partie supérieure de la poitrine… et c’est la respiration abdominale qui procure détente et apaisement. Il faut donc s’exercer quelque peu!
On essaye?
En position assise ou en lotus, côte à côte avec votre enfant, chacun pose les mains sur son ventre et essayer de le gonfler lors de l’inspiration. Vous pouvez aussi pratiquer cet exercice en position couchée, avec un objet posé sur le ventre… son doudou? son nouveau jouet? Sentez-vous l’objet qui monte et qui descend? Observez les!
Faites cette exercice pendant quelques instant et écoutez ce que votre corps vous dit!

– bien manger :

Eh oui! c’est cliché mais.. nous gagnons tous à manger une nourriture saine et authentique, préparée avec douceur plutôt que de se nourrir d’aliments industriels, de sucreries, …
Cependant, des petits plus pour le quotidien : * manger en étant attentif : on évite les écrans!* manger entouré de gens qu’on aime!* manger de jolies couleurs! de jolies formes! *…

– le bouton “pause“:

Sortir de ses gonds, hurler, claquer les portes, pleurer à chaudes larmes,… ça arrive et il est donc pertinent d’apprendre à nos petits bouts que nous avons, dans notre corps, un bouton “pause” sur lequel il est bon d’appuyer en temps utile. Cette petite pause permet de calmer l’hyperactivité du cerveau qui est en pleine explosion… et elle permet aussi de respirer 3 bonnes fois pour pouvoir reprendre la conversation en cours. De cette manière, nous sortons du mode “nez dans le guidon” et prenons de la distance/de la hauteur avec les événements.
Savez vous que la localisation du bouton “pause” varie en fonction des individus? En effet, pour certain il se situe au niveau du ventre, d’autres au niveau du coeur mais encore entre les yeux…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *