Les enfants!

Institutrice préscolaire, licenciée en sciences de l’éducation & psychomotricienne, l’enfance m’anime depuis toujours.

Désormais, j’utilise mes outils: psychomotricité, réflexes archaïques, langage tonico-émotionnel, au service du développement affectif, émotionnel & psycho-éducatif de l’enfant ainsi que psychomoteurs.


Le corps, l’esprit, les émotions : TOUT est lié.


Quels enfants accompagnes-tu?

Les enfants que j’accompagne au sein du Colibri ont, entre 0 et 12 ans, et viennent pour des problématiques variées.

Par exemple, des enfants rencontrant :

  • troubles du développement psychomoteur,
  • coordination des mouvements,
  • confusion entre la gauche et la droite,
  • troubles du tonus musculaire, équilibre,
  • difficulté grapho-motrice,
  • troubles du comportement,
  • troubles de la personnalité,
  • troubles de la représentation du corps,
  • difficultés d’apprentissage,
  • déficit de l’estime et de la confiance en soi,


Que fais-tu?

En tant que psychomotricienne, je réponds aux difficultés motrices, comportementales, relationnelles et émotionnelles de l’enfant.
Mon regard se porte sur les interactions entre ce que l’enfant ressent, perçoit, “ses pensées”, ses mouvements et son comportement.

Je travaille sur base du corps mais, la psychomotricité va au-delà de celui-ci, car elle considère la personne dans sa globalité : son psychisme, son environnement physique/social et culturel.

L’objectif est de stimuler les ressources de la personne, lui permettant de mieux se connaître et de trouver en elle la clé de son développement. L’objectif visé est d’améliorer l’équilibre entre corps et esprit et contribuer ainsi au bien-être physique, psychique et social de l’individu.

Préventivement, la psychomotricité permet d’améliorer la qualité de vie et d’éviter des retards développementaux dès le plus jeune âge.



Les réflexes archaïques?

Toujours à la recherche de pratiques permettant de répondre aux besoins des nourrissons, enfants et adultes, je me suis formée à la pratique des réflexes archaïques.

En bref? Pendant la grossesse, l’accouchement et les premières années de vie du bébé, des réflexes se développent puis s’intègrent afin que puisse émerger une motricité consciente et volontaire.

Pour des raisons diverses, il est fréquent qu’un ou des réflexes ne soient pas intégrés; les mouvements ne sont donc pas volontaires et parfois même parasités.
Concrètement, le nourrisson, l’enfant ou l’adulte vit alors des difficultés, des troubles, lors de situations de stress, dans les apprentissages scolaires,…

Sur base de différents tests, on peut observer l’intégration ou non de ces réflexes et permettre par des exercices quotidiens de les (ré)intégrer afin que le plein potentiel du corps puisse être exploité.

Il me semble important de signaler que chacun est concerné par la bonne intégration des réflexes. Pourtant, adulte, nous ne mesurons pas l’impact de leur non-intégration, et leurs effets réels sur le corps, les émotions et cognition.


Tarifs :

Séance de psychomotricité : 25 euros
Séance de réflexes archaïques : 30 euros

Plusieurs mutuelles remboursent une partie des séances de psychomotricité.


Articles à lire: